Finies les interventions dans l'agitation !
Gagner du temps dans les manipulations ! 
Sécurité ! Efficacité ! 
Moins de stress pour nous et pour les animaux !
Pour nous faciliter la tâche dans les obligations
de vaccination ou déparasitage à venir...

Le couloir de contention va simplifier nos interventions  tout en diminuant la nervosité et les risques d’accident pour les animaux,  le choix de l’emplacement sur l’exploitation a été primordial .

photo 1 photo 4   

DSC08457

Une opération de vaccination pour protéger efficacement le cheptel de souche avant le réveil saisonnier de la maladie attendu dans le courant de l'été. 
Une mesure de prophylaxie
 
pour limiter ainsi l'éventuel préjudice économique lié aux conséquences de la maladie sur les animaux : Hyperthermie avortements etmalformations congénitales chez des veaux infectés in utero , hydranencéphalie, microcéphalie, cécité, déformations des membres et des mâchoires.

la FCO
ou fièvre catarrhale ovine,également appelée maladie de la langue bleue, -Bluetongue  en anglais-
est une maladie virale, une maladie infectieuse non contagieuse, touchant exclusivement les ruminants.
Elle n'affecte pas l'homme et n'inspire donc aucune inquiétude  pour le consommateur.


La transmission se fait presque exclusivement par l'intermédiaire demoucherons piqueurs du genre Culicoïdes . Ils contaminent les animaux en les piquant. 

La vaccination (aujourd'hui fortement conseillée,  seulement obligatoire en octobre prochain) nécessite deux injections à trois semaines d'intervalle.
L'immunité est acquise trois semaines après la deuxième injection.

La disponibilité des vaccins seulement effective depuis mi-mai oblige à la manipulation des troupeaux parfois en pâture dans des parcelles éloignées mais il nous semble , par cette vaccination,  ne pas "hypothéquer" le devenir de l'exploitation.

Juillet 2008 L'Allier fortement touché par la fièvre catarrhale...400 ELEVAGES OVINS DEPLORENT DE NOMBREUSES PERTES
L'Allier recense le plus fort taux de concentration de l'épizootie. 854 foyers du virus sont en effet présents.

Déjà 2000 brebis sont mortes. La fièvre catarrhale (FCO) ou "maladie de la langue bleue" est transmise à la vache et au mouton par des piqûres d'insectes.

Décembre 2008 Un revenu en baisse de 15%, des cours à la production qui chutent de près de 12% ! En cette fin d'année 2008, les bonnes nouvelles ne courent pas la campagne !

A la mi-novembre, le ministère de l'Agriculture avait estimé la baisse des revenus des agriculteurs de 8 à 15% en 2008. C'est finalement le scénario le plus pessimiste qui se confirme aujourd'hui.

Un résultat qui découle de la forte croissance des coûts de production, liée à l'envolée des cours pétroliers intervenue en 2007 et au début de 2008. Des coûts sur lesquels pèse aussi le prix des céréales de 2007 dans le cas des éleveurs. 

Et pour 2009, difficile de faire preuve d'un optimisme effréné : La crise s'installe dans les têtes comme dans les porte-monnaie et les prévisions publiées  n'incitent pas à l'euphorie. La France plonge dans la récession et quasiment tous les indicateurs vont passer au rouge .