Un concours qui ne laisse pas indifférent les professionnels de filière viande par la qualité des animaux de haute valeur bouchère.les 04- 05 et 06 Mars 2008 dans l'enceinte du Parc des Expositions.

2004

domimique foirefoire 2004domi foire

 

Concours d'animaux de boucherie
au parc des expositions les 16,17,18 mars 2010

Un travail récompensé et rémunérateur
qui redonne courage et motivation....

"Chance" 615 kg , "Capucine"586 kg ,"Cerise" 578 kg , "Coquine" 571 kg primées et récompensées...
commercialisées dans les Carrefour Market.
"Crescussité" 615.9 kg  ( Leclerc à Montluçon )

DSC06987

Cerise et Coquine 1

Cerise et Coquine 

Capucine et Chance 

Chance et Capucine

Crescussite


Didier Turcat 
devant "Chance" 615 kg et "Capucine"
586 kg  / 2 génisses de 38 mois
Article paru dans "La Montagne"
Fabrice Redon écrit..."
cliquer ici pour lire l'extrait
"La génétique, c'est  extraordinaire !..."
 

Avril 2011

Concours d'animaux de boucherie au parc des expositions 6/ 7 et 8 avril 2011

"Dora" 598.8 kg 1er prix   ," Dauphine" 597 kg Prix d'honneur  et " Diagonale" Super Prix d'honneur 550.3 kg 
"Doublonne" 550.8 kg ,
"Dollar" 595.4 kg  Super prix d'honneur châtrons et "Doublet"  623.3 kg Prix d'honneur châtrons  
Doublet et Doublonne sont jumeaux !

DSC00625

DSC00631

DSC09453

DSC09456

DSC00628


  click_sur_les_liensExtrait  du livre  "Je suis agricultrice aujourd'hui"  DFAM 03 
« Il » a déplacé Renoncule dans la nuit.
« Lui » et « Elle » entrent dans l’étable. Les vaches
restent impassibles, indifférentes, il est seulement
cinq heures et la ferme dort encore. « Il »
dfam_031s’approche de Renoncule. Ma mère est agitée,
elle piétine, se couche, se relève, sa mamelle est
gonflée de lait. Ma naissance est imminente, mais
il faut lui laisser encore un peu de temps. Il ne faut
pas précipiter, le travail doit se faire tranquillement.
« Elle » et « Lui » ne sont jamais loin. Ils sont et
resteront stressés et inquiets jusqu’au vêlage.
Première poche d’eau. Des contractions, des
coliques répétées et de moins en moins espacées.
Trois heures d’effort et toujours rien ! Mes pieds
et ma tête sont correctement positionnés, mais la
conformation de mes épaules m’empêche de
m’engager plus en avant… « Lui » et « Elle » le
savent, ma mère Renoncule a déjà produit des
veaux exceptionnels ces deux dernières années,
le résultat d’une sélection, d’une génétique. « Il »
décide d’intervenir, il faut m’aider à naître. « Il »
attache alors mes deux pattes avant avec les
cordes, ces lacets de vêlage sont reliés à un petit
bâton qui facilite la traction. Tous les deux ensemble,
je_suis_agricultrice_aujourd_huiils vont tirer, tirer… un pied, puis l’autre… à la
main d’abord, puis à l’aide de la vêleuse. Et là, je
viens doucement, péniblement. « Il » a peur un
instant que je reste coincé au niveau des flancs.
Mais après de gros efforts douloureux, je suis là,
enfin là ! Je suis faible, tout mouillé, tout tremblant
et peu vigoureux. Mais « Lui » et « Elle » ont tout
préparé : un peu d’eau froide sur ma tête me
revigore. Je suis sauvé ! « Elle » et « Lui » triomphent.
« Elle » va m’appeler « Chipie », parce que c’est
l’année des « C ». Ma mère me lèche à grands
coups de langue jusqu’à ce que mon poil soit bien
sec. Mais pendant huit jours au moins, « Il » devra
me soutenir, m’aider à garder la tétine. Mes
formes arrondies et avantageuses m’ont donné ce
privilège : ils vont s’occuper de moi, me préférer.
C’est moi qui vais rejoindre un petit lot privilégié,
celui qui est destiné au concours des animaux de
boucherie de Montluçon. C’est moi qui vais brouter
la meilleure herbe et bénéficier d’une petite
ration de farine supplémentaire. Pendant trois ans,
je suis chouchoutée, on me bichonne…
Le Jour J est arrivé : c’est enfin la foire des animaux gras de Mars. Là, je suis la Star. On me tond,
on me shampouine de la tête aux pieds, on peigne ma queue, on me talque. « Il » m’emmène avec un
licol derrière lui, tel un trophée… Je suis remarquée d’emblée par le jury. Un super prix d’honneur
Génisse vient récompenser plusieurs années de soin et de travail. Alors, « Il » appelle « Elle », et lui
raconte les résultats. « Elle » est restée à la ferme pour surveiller et commencer le pansage du soir, « Elle »
l’imagine les yeux brillants et la voix enjouée, c’est sa récompense !"
Découvrez le livre sur le site http://fdgeda03allier.canalblog.com/  ou http://www.livredfam03.fr/